Sécuriser les parcours et les emplois : la CFDT signe le pacte régional dans le secteur de la construction navale

Publié le 05/02/2017 à 16H04
La dimension des activités navales de l’estuaire met en lumière un certain nombre d’enjeux sur l’emploi, la formation et la sécurisation des salariés des donneurs d’ordre et des sous-traitants. Nous nous satisfaisons tous de la forte activité industrielle, sur un temps relativement long, de cette filière sur le bassin de St Nazaire. Cette satisfaction se confronte à d’autres réalités : taux de chômage élevé, Inadéquation entre offre et demande d’emploi métiers en tension en progression

Pour la CFDT, la mobilisation du territoire et de l’ensemble de ses acteurs est primordiale pour trouver des solutions, sécuriser l’emploi et les parcours professionnels. Car c’est bien au niveau du territoire que l’on peut anticiper les évolutions et leurs répercussions sur l’emploi, les métiers, les compétences.Tout cela doit être articulé avec les logiques de filière et les politiques de branches.

La CFDT en tant qu’acteur du territoire a fait des propositions au pacte Navale pour sécuriser le parcours des salariés.

Ainsi les engagements inscrits dans le pacte sur la formation professionnelle, l’articulation des instances de dialogue Emploi/formation du territoire et sur la mobilité professionnelle des salariés, qui seraient en contrat de chantier, vont dans ce sens. L’encadrement du contrat de chantier dans la Navale fait aujourd’hui l’objet d’une négociation territoriale entre les partenaires sociaux.

Pour la CFDT, l’enjeu de cette négociation est de traduire, par la création de règles collectives, l’utilisation du contrat de chantier en sécurisant les salariés. Elle tiens à rappeler que la conclusion de cette négociation conditionne certains engagements du Pacte Navale qui nous réunit aujourd’hui. Les partenaires sociaux, l’Etat et la Région en Pays de la Loire ont souvent su s’engager ensemble pour le développement de l’emploi et des compétences.

La charte, pour la continuité professionnelle par le développement de la formation, en est un exemple concret en permettant à 900 entreprises et 12 000 salariés ligériens d’en bénéficier.

Demain, la concrétisation des engagements des signataires du Pacte Navale, s’inscrira dans cette dynamique territoriale de dialogue social.

Demain, ces engagements se mesureront notamment par l’amélioration de la situation de l’emploi et des salariés du bassin nazairien.

Engagée dans le Pacte Navale, la CFDT prendra toute sa place pour sa réussite.