Loi dialogue social : la CFDT Pays de la Loire démarre un cycle d'information large

Publié le 04/03/2016 à 13H49
Pour expliquer, détailler et aider à comprendre la loi sur le dialogue social et l'emploi (loi Rebsamen), l'Union Régionale CFDT des Pays de la Loire organise une série de temps d'information et de réponses aux questions. Le premier, un temps 0 destiné aux responsables, s'est déroulé le 4 mars 2016 à Angers.

Les 80 responsables CFDT présents (champs professionnels et structures interprofessionnelles) ont pu avoir une présentation de la loi. La journée a été lancée par l'introduction d'Isabelle Mercier, secrétaire générale. Son intervention a porté sur les enjeux de la loi et les revendications CFDT en matière d'émancipation, de dialogue social, pour des négociations de qualité qui améliorent les résultats pour les salariés.

La présentation de la loi, par Laurent Beziz, du cabinet LBBa (partenaire de la CFDT des Pays de la Loire), claire et précise, a été appréciée par les militants présents ... même si un certain nombre de décrets ne sont pas encore sortis.

Le travail en atelier qui a suivi a permis de recencer là où en étaient les présents sur la connaissance de la loi et sur les questions qu'ils se posent. Les plusieurs dizaines de questions listées à la fin de ce temps ont, pour une partie, obtenu une réponse de la part de la tribune (Laurent Beziz et les responsables régionaux en charge de ce dossier). Les autres nécessitent un travail particulier ... ou l'attente de la parution des décrets.

L'après-midi a été l'occasion d'expliquer les opportunités que représente le changement de seuil (-300/+300), de rappeler les objectifs et enjeux des journées qui seront déclinées et de présenter la grille d'auto-diagnostic qui sera diffusée dans les sections syndicales. Enfin, avant la conclusion de la journée, la tribune et Syndex (également partneaire de la CFDt Pays de la Loire) ont présenté les outils d'accompagnement à disposition des équipes.

Une journée très intéressante qui sera déclinée dans les mois qui viennent au plus près des élus CFDT des entreprises de la région.