La CFDT VDL optimise fortement les négociations salariales

Publié le 28/03/2018

Dans cette entreprise sarthoise (métallurgie), qui produit pour la marque Trigano, les négociations salariales avaient très mal démarré. La CFDT a su imposer le rapport de force.

Les propositions patronales étaient, au début de la semaine, inacceptables. La CFDT a lancé un mouvement de grève fortemant suivi dès lundi 26 mars. Retour à la table des négociations avec des propositions sensiblement différentes :

- une augmentation de salaire talonnée plus favorable au bas salaire.

- une prime.

- l'ouverture d'un accord d'intéressement avec des critères atteignables.

- l'étalement du prélèvement des journées de grève sur plusieurs mois.*

Une nouvelle réunion est prévue le 29/3 à 10h00 pour les propositions de montants.

Comme la direction a fait un pas, les salariés en font un aussi. Ils reprennent donc le travail le 29/3 matin Une réunion est prévue à 12h00 avec les grévistes pour leur soumettre les propositions financières. Si c'est satisfaisant, tant mieux sinon ils ressortent l'après-midi même !

DERNIERE MINUTE :

La grève s'est arrêtée avec un protocole signé. Au final, les salariés ont pu obtenir :

  • Une agmentation générale de 1,2% avec un minimum 40€ mensuel pour les plus bas salaires
  • Une prime de 120€
  • L’ouverture d’un accord d’intéressement.
  • L’étalement de du prélèvement de jours de grève.

La Direction en a profité pour rajouter une journée de carence…. La CFDT vérifiera la validité de cette mesure avec les ordonnances.