La CFDT intervient au Comité Régional de l'Habitat

Publié le 25/01/2012 à 00H00
Profitant de la réunion du 25 janvier 2012 avec le Préfet de Région, la CFDT a, dans une déclaration, expliqué sa vision de l'état du logement dans les Pays de la Loire.

La CFDT intervient au Comité Régional de l'Habitat
La CFDT intervient au Comité Régional de l'Habitat
Profitant de la réunion du 25 janvier 2012 avec le Préfet de Région, la CFDT a, dans une déclaration, expliqué sa vision de l'état du logement dans les Pays de la Loire.

 Ci-dessous le texte intégral de l'intervention :

Intervention de l’URI CFDT des Pays de la Loire
Au comité Régional de l’Habitat
du 25 janvier 2012

Monsieur le Préfet

En tant que représentant de l’Etat, la région CFDT souhaite attirer votre attention sur la problématique du logement des jeunes.

Le constat est lourd :

-Manque de logements disponibles, notamment de petite taille, dans le parc HLM où les jeunes ne sont pas prioritaires dans les attributions,

-Le niveau des loyers, des charges locatives et des garanties demandées dans le parc privé, particulièrement dans les centres urbains,

-Un besoin d’une offre de logement de courte durée, en particulier, pour les jeunes en alternance et en emploi saisonnier.

Un accord national interprofessionnel sur l’accompagnement des jeunes dans leur accès au logement afin de favoriser l’emploi a été signé le 29 avril 2011 entre les partenaires sociaux.

La CFDT s’est fortement engagée pour qu’aucun frein n’empêche l’accès à l’emploi.

Cela est souvent lié à des conditions matérielles au quotidien comme le transport, le logement, la garde des enfants, les horaires voire le type de contrat qui amplifie la précarité.

Nous allons mettre les moyens sur le logement des jeunes au travers « d’Action Logement » et la garantie des risques locatifs appelée GRL.

Mais nous demandons aux Pouvoirs Publics de prendre en compte cette priorité, en considération de la position du Conseil Constitutionnel qui a confirmé, que « la participation des entreprises à l’effort de construction, a le caractère d’investissement obligatoire à la charge des entreprises, afin de contribuer au logement de leurs salariés, et non celui d’un impôt ou d’une cotisation sociale destinés à financer les dépenses publiques ».

Face aux enjeux de l’emploi dans une situation économique dégradée, les Pouvoirs Publics ont une responsabilité en matière de droit au logement.

Le CRH est une instance plus que nécessaire qui devrait avoir plus d’ambition sur la situation du logement social et privé.

Ne serait-il pas urgent de dégager des pistes de réflexion et de travail au sein du Comité Régional de l’Habitat puisque tous les acteurs concernés par la problématique du logement se trouvent réunis ce jour ?