Un débat CFDT de plus sur les ordonnances

Publié le 20/10/2017 à 10H32
Le 19 octobre 2017, plus de trente militants de tous les champs professionnels du choletais se sont réunis à l’occasion de l’Asemblée Générale de l’Union Locale CFDT de Cholet.

Didier Motard, secrétaire de la CFDT Cholet, a profité de cet événement pour proposer un débat autour des enjeux des ordonnances, de la compréhension du positionnement de la CFDT depuis juin et des actions qu’elle mène au niveau national et sur les territoires. A partir de décembre, des journées de formations seront proposées sur tous les départements, en direction des sections syndicales CFDT. Elles pourront ainsi s’approprier les changements à venir dans les entreprises et réfléchir à la stratégie syndicale à développer.

20 sections d’entreprises et 40 militants étaient présents, entre autres (CHARAL, THALES, MULLIEZ FLORY, SIB, MAIRIE et ADC de Cholet, HOPITAL, MITSUBISHI, GEANT, JOGAN COMPOSANT, NADIA, BISCUIT ST GEORGES, AEQUS …). Les  sections syndicales ont pu exprimer les situations de leur champ professionnel respectif, avec pour bon nombre d’entre elles des difficultés liées aux restructurations et aux recrutements. Sur les ordonnances : les équipes syndicales CFDT s’attellent déjà à vouloir faire vivre là où elles sont présentes un dialogue sociale de qualité, malgré la restriction prévisible des moyens donnés aux représentants du personnel, avec des problématiques différentes liées à la taille des entreprises. Un constat unanime : il faut se développer là où nous ne sommes pas présents aujourd’hui afin de ne pas laisser le total contrôle de l’intérêt des salariés aux employeurs.

En 2ème partie de journée, Régis BREMAUD de l’Union Locale des Retraités du Choletais est venu sensibiliser les équipes à la nécessaire continuité de l’adhésion des adhérents qui partent en retraite. Des sujets spécifiques liés aux conditions de retraités tel que la problématique de l’autonomie qui devrait être prise en compte par l’augmentation de la CSG (1,7%). En effet, 80 retraités, au cours de leur dernière assemblée générale, ont exprimé le souhait que cette augmentation soit affectée au financement de la dépendance.