Le syndicat CFDT Agro 49 tient son congrès

Publié le 27/10/2013 à 09H33
C’est à Angers, à la Bourse du Travail que s’est déroulé le 2e congrès du SGA 49.

Devant un parterre nombreux, plus de 80 militants présents dont 30 femmes, l'exécutif sortant s'est exprimé sur les 4 premières années d’existence du syndicat. Il a notamment insisté sur la création de fiches de postes pour aider les responsables du syndicat à monter en charge, la vitalité des secteurs et la lutte contre le travail illégal, dissimulé contre des entreprise peu regardantes sur le droit du travail.

Le quitus a été donné sur le rapport d’activité à l’unanimité.

Bruno MOULIN, secrétaire fédéral, animateur de région et ex-secrétaire du syndicat Agro 49 a retracé les différentes étapes du rapprochement des syndicats agroalimentaires depuis une dizaine d’années.

Yvan RICORDEAU, secrétaire général de l’Union Régionale Interprofessionnelle des Pays de la Loire a rappelé l’importance du secteur agroalimentaire dans la région aussi bien au niveau de la production agricole qu’au niveau des industries agroalimentaires et de l’emploi qui en découle. Il a expliqué la mise en place de chartes et contrats de filières agroalimentaires régionales que l’UPRA (Union Professionnelle Régionale Agroalimentaire CFDT)  suit avec l’URI.

Il a développé ensuite et pour conclure son intervention, les attentes de la CFDT sur les retraites et la formation professionnelle continue.

Didier CAILLEAU, secrétaire adjt de l’Union Départementale de Maine-et-Loire a repris les actions locales menées et à venir, la campagne des élections des TPE où les militants du SGA ont répondu présent.

Les 27 candidats (dont 11 femmes) au conseil syndical, présentés par les 4 secteurs, ont été brillamment élus. 

Yannick DESPRE, trésorier, a présenté le projet d’orientations : priorité à la formation des DS, les élections dans les entreprises, la campagne « saisonniers ».

Emmanuel CUSSONNEAU a été reconduit au poste de secrétaire qu’il avait pris en cours de la dernière année de mandature.

L’après-midi, Vanessa PERROTIN, secrétaire fédérale en charge en autre de la branche viande, a présenté un film sur les conditions de travail dans les usines et abattoirs de viande qui fait découvrir la dureté de ce métiers et ouvert le débat avec l’assemblée.