Chômage dans les Pays de la Loire : une amélioration à confirmer !

Publié le 04/05/2016 à 15H09
Fin mars 2016, dans les Pays de la Loire, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 172 200. Ce nombre diminue de 3,8 % sur un mois (soit – 6 780 personnes), de 2,7 % sur trois mois et de 1,9 % sur un an. Cette diminution concerne toutes les catégories d’âge. La plus forte baisse concerne les moins de 25 ans (– 5,2 % sur 1 mois, – 5,7 % sur trois mois et – 10,8 % sur un an) mais pour les plus de 50 ans, la baisse est de 2,3% sur 1 mois.

Si l’on regarde l’ensemble des demandeurs d’emploi : 312 980 fin mars 2016 (ceux sans activité et ceux en activité réduite : cat A-B-C), la baisse est moins importante puisqu’elle est de – 0,2 % sur un mois (soit – 720 personnes), de 0,5 % sur trois mois et progresse de 2,8 % sur un an.
Pour la CFDT, ces chiffres confirment une baisse tendancielle, sur les trois derniers mois, des chômeurs sans emploi, avec une baisse moins importante de ceux en activité réduite.
La reprise est fragile et concerne les contrats à durée limitée. Elle est insuffisante pour bénéficier à tous, particulièrement aux seniors et aux demandeurs d’emploi longue durée.
L’accompagnement personnalisé des demandeurs d’emploi et la formation conduisant à l’emploi commencent à porter leurs fruits.

D’ailleurs, dans le cadre du plan « 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi » décidé par le gouvernement sur les Pays de la Loire, la Région, l’Etat et les partenaires sociaux (par le biais du COPAREF – Comité Paritaire Régional Emploi Formation) viennent de signer une convention portant sur 18 737 actions de formation supplémentaires qui viendront s’ajouter aux 25 538 actions de formation prévues.
Ces formations qui correspondent à des besoins d’emplois recensés au plus près des territoires et des branches professionnelles doivent déboucher sur des emplois.
La CFDT y veillera.