STX : rencontre du Ministre du Redressement Productif

Publié le 18/10/2012 à 00H00
Le 15 octobre, la CFDT et les autres organisations syndicales ont rencontré Arnaud Montebourg pour l'avenir des chantiers navals nazairiens.
STX : rencontre du Ministre du Redressement Productif
STX : rencontre du Ministre du Redressement Productif
Le 15 octobre, la CFDT et les autres organisations syndicales ont rencontré Arnaud Montebourg pour l'avenir des chantiers navals nazairiens.

Le Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, a reçu ce jour à leur demande, les Organisations Syndicales pour aborder la situation des Chantiers STX de Saint-Nazaire dont le carnet de commandes reste désespérément vide.

Depuis la dernière rencontre à Bercy courant juin, le Ministre a rappelé que ses services avaient travaillé sur de nombreux dossiers. Il en a évoqué quelques-uns, sur l’amélioration de la compétitivité dans les appels d’offre par exemple mais surtout sur des pistes de commandes futures. Il n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet et les détails tant que ces projets ne seront pas concrétisés.
Il a surtout affirmé la volonté du gouvernement de maintenir le tissu industriel en général et la construction navale à Saint-Nazaire en particulier, en pérennisant l’outil de travail et les savoir-faire associés.

Lors du tour de table, la CFDT a bien pris note, même si elle restera évidemment vigilante, de cette volonté affirmée de maintenir l’outil de travail et ses compétences, de même que les pistes de commandes évoquées par le Ministre, informations qui peuvent êtr de nature à rassurer les salariés.
Elle lui a toutefois rappelé que, même si une commande intervenait aujourd’hui, il faudrait au moins neuf mois pour que cela apporte de la charge en production et que les ateliers puissent rouvrir !
Pour la CFDT, il n’est pas possible de laisser les salariés au chômage partiel, total pour certains, durant une aussi longue durée ! Ce ne sera bon ni pour eux, ni pour l’entreprise et ce n’est pas ainsi que l’on redonnera espoir et envie aux salariés.
La CFDT a donc demandé au Ministre d’envisager la mise en place d’un nouveau plan de formation exceptionnel durant cette période. Formations qui permettront aux salariés d’acquérir de nouvelles compétences dans les domaines liés à la diversification qui semble une des voies d’avenir pour le chantier.
Ce plan de formation doit être considéré comme un moyen de passer au mieux la forte période de sous-charge, pas comme une fin en soit pour « occuper les gens ». Il est clair que ce que souhaitent les salariés, c’est avant tout du travail et des bateaux à construire !...
La CFDT a aussi abordé la problématique capitalistique de l’entreprise en invitant le gouvernement à réfléchir à une véritable politique industrielle avec des actionnaires qui soient des industriels… qui ont des projets !
Pour conclure, même s’il n’y a pas eu de grande annonce, cette rencontre avec les représentants des salariés de la construction navale était nécessaire pour au moins rappeler au Ministre la gravité de la situation des chantiers et l’urgence d’y apporter des réponses concrètes le plus rapidement possible.
Contacts :
CFDT STX : Johan Jardin (06.70.27.50.09).