Naissance de l'UPRA des Pays de la Loire

Publié le 22/05/2012 à 00H00
Les syndicats de la transformation agroalimentaire, des services à l'agriculture et de la production agricole de la région des Pays de la Loire ont le plaisir de vous annoncer la naissance de l'Union Professionnelle Régionale Agricole des Pays de la Loire.
Naissance de l'UPRA des Pays de la Loire
Naissance de l'UPRA des Pays de la Loire
Les syndicats de la transformation agroalimentaire, des services à l'agriculture et de la production agricole de la région des Pays de la Loire ont le plaisir de vous annoncer la naissance de l'Union Professionnelle Régionale Agricole des Pays de la Loire.

Après bien des années en gestation, de réflexion et de report, l’UPRA des Pays de la Loire a enfin vu le jour. Ce joli petit bébé pèse déjà plus de 4000 adhérents.

Le congrès constitutif de l’UPRA de la région des Pays de la Loire s’est déroulé le 15 mai 2012 à Angers dans les locaux de l’UD de Maine-et-Loire. 7 syndicats sur 8 que comptent les 5 départements de la région avaient fait le déplacement.

Yvan Ricordeau, secrétaire général de l’URI des Pays de la Loire, accompagné d’Anne-Flore Marot, secrétaire générale de l’UD de la Vendée, d’Alain Vétillard, secrétaire général de la Sarthe, de Danielle Thouin, secrétaire générale du Maine-et-Loire représentaient la région et les départements.
Régis Degouy, secrétaire National à la FGA et Bruno Moulin, secrétaire fédéral FGA animateur de la région représentaient la FGA.

Gersende Ndiaye, la nouvelle secrétaire départementale du Maine-et-Loire et Conseillère fédérale à la FGA a eu le plaisir d’ouvrir le congrès constitutif de l’UPRA, étant encore pour quelques temps, secrétaire adjointe du SGA 49. Elle a rappelé dans son introduction les principaux enjeux de l’existence d’une UPRA dans la région.

La matinée a été consacrée à l’adoption des statuts présentés par Pascal, le secrétaire du SGA 53, puis au vote des candidats au conseil de l’UPRA. Les statuts ont été adoptés à l’unanimité, ainsi que les 16 candidats. Chaque syndicat s’est présenté et a montré toute la diversité qui existe au sein de la CFDT dont ressort une richesse incomparable pour servir et défendre les valeurs et les intérêts des salariés.

Yvan Ricordeau et Régis Degouy ont évoqué l’actualité du jour, les attentes et les dossiers engagés de la CFDT, les élections TPE et dans les Chambres d’Agriculture prévues pour le début de l’année 2013 montrent tout l’intérêt d’être organisé régionalement pour les préparer.

Gervais, secrétaire du SGA 72 a ensuite proposé les grandes lignes du fonctionnement.
Un diaporama a permis d’avoir une photographie des syndicats et une petite idée de la situation économique de la région. Les orientations pour la prochaine mandature passent par l’organisation de rencontres, par l’affirmation de la place de l’UPRA dans la région, par l’implication de salariés de la production, par l’organisation de formation régionales agro.

L’après midi, une intervention hyper enseignante, très riche et très bien animée de Monsieur Bruno Parmentier, ingénieur des mines, économiste, ex directeur de l’ESA d’Angers, expert et auteur de l’ouvrage « Nourrir l’humanité » nous a décrypté tous les enjeux du défi alimentaire.
Serons-nous en capacité de nourrir tous les habitants de cette terre ? Ça paraît plutôt compliqué !

Une 1ère rencontre est d’ores déjà été fixée pour préparer et finaliser les élections à la chambre d’agriculture à laquelle participeront Patrick Massard, secrétaire général de la FGA et Fabien Guimbretière, secrétaire fédéral en charge du suivi de la production agricole et de la campagne de ces élections.

Voilà, une avancée pour permettre la participation à l’évolution régionale et professionnelle de la société, à la représentation collective régionale de l’agroalimentaire dans et en hors de nos instances et à l’émancipation de chacun.

Le bureau est constitué de : Gervais Bergeot, secrétaire général,
Virgine Cavelier, trésorière,
Pascal Dreux, secréatire adjoint,
Chantal Touchard, membre,
Patrice Tripon, membre.