Libération de Mohamed, travailleur sans papier

Publié le 06/10/2010 à 00H00
Salarié d'une entreprise de nettoyage, Mohamed participe à la vie de son quartier depuis 10 ans. Il paie ses impôts, ses différentes cotisations sociales et participe à la vie économique locale. Une vie 'banale', en somme. Pourtant, Mohamed a commis une erreur : vouloir vivre tout à fait normalement !
Libération de Mohamed, travailleur sans papier
Libération de Mohamed, travailleur sans papier
Salarié d'une entreprise de nettoyage, Mohamed participe à la vie de son quartier depuis 10 ans. Il paie ses impôts, ses différentes cotisations sociales et participe à la vie économique locale. Une vie 'banale', en somme. Pourtant, Mohamed a commis une erreur : vouloir vivre tout à fait normalement !

Il a donc décidé de déposer un dossier de régularisation auprès de la Préfecture, soutenu notamment par la CFDT.
La réponse ne s'est pas faite attendre. A 6h00 du matin, la police est venue le chercher pour le 'raccompagner' à la frontière. 10 ans d'une vie qui s'effondre. Toutefois, grâce à la mobilisation des différents acteurs, dont la CFDT, il a été relâché, et doit maintenant refaire une demande de régularisation.
A travers Mohamed, c'est la situation de l'ensemble des travailleurs sans-papiers qu'il est bon de rappeler. Souvent exploités, ces salariés n'ont que peu de droit !
La CFDT dénonce cette situation, qui, en plus de priver des salariés de leur droit et de leur dignité, conduit à une concurrence faussée entre les entreprises qui jouent le jeu, et celles qui trichent. Sans oublier la nécessité de réinterroger la répartition des richesses, notamment entre pays du nord et pays du sud.
A travers la situation de ces salariés, c'est l'ensemble de nos sociétés qu'il est bon de réinterroger.