La CFDT agit pour aider les équipes sans étiquette - suite !

Publié le 27/09/2009 à 10H40
Nouvel exemple : dans cette entreprise de l'électronique en Vendée
La CFDT agit pour aider les équipes sans étiquette - suite !
La CFDT agit pour aider les équipes sans étiquette - suite !
Nouvel exemple : dans cette entreprise de l'électronique en Vendée

il s'agit là de l'entreprise TRONICO (315 salariés) qui est basée à Saint Philbert de Bouaine (85)

Début 2009, interpellation des élus sans étiquette auprès de la CFDT suite à la baisse d’activité de l’entreprise et des inquiétudes sur l’emploi.
Après une rencontre des élus sans étiquette avec le syndicat Métaux 85, décision est prise d’organiser une réunion de salariés pour présenter l’action possible de la CFDT ; action cfdt uniquement possible avec un collectif d’adhérents.

Une Distribution de l’invitation à la soirée d’information est organisée en lien avec l’interpro locale (UL Montaigu)

La réunion d’information des salariés aura lieu le 5 mars 2009 dans une salle communale, près d’une centaine de salariés seront présents.

La création de la section syndicale CFDT Tronico prend forme dès le 5 mars au soir où plusieurs salariés décident de rejoindre la CFDT.

A ce jour quarante salariés ont adhéré et une déléguée syndicale a été désignée.

Cette nouvelle section est rentrée rapidement dans un cursus de formation syndicale (Formation de base, DP, DS…) afin de répondre aux enjeux d’une éventuelle restructuration annoncée par l’entreprise.

Les inquiétudes sur l’emploi sont aujourd’hui toujours d’actualité mais les élus, désormais CFDT, ont une ressource et des structures CFDT sur lesquelles ils peuvent s’appuyer.

L’équipe participe aux différents temps organisés par la CFDT pro ou interpro.

Un accompagnement régulier par des militants CFDT du syndicat permet de conforter cette nouvelle équipe dans son choix et sa volonté de construire un collectif.