Action des salariés des professions de l'informatique

Publié le 07/06/2010 à 00H00
Manifestation pique-nique le 3 juin devant le MEDEF à Nantes. Une centaine de participants d'une vingtaine d'entreprises étaient présents. Une bonne mobilisation qui reflète la diversité de des entreprises et des implantations CFDT.
Action des salariés des professions de l'informatique
Action des salariés des professions de l'informatique
Manifestation pique-nique le 3 juin devant le MEDEF à Nantes. Une centaine de participants d'une vingtaine d'entreprises étaient présents. Une bonne mobilisation qui reflète la diversité de des entreprises et des implantations CFDT.

Salaires :

Dans les professions de l’Informatique, de l’Ingénierie, des Etudes, du Conseil, du Sondage et des Foires-Salons&Palais des Congrès, la situation salariale est tendue depuis plusieurs années et devient  franchement intolérable avec la reprise annoncée de l’inflation.

Le dernier accord significatif date de 2007. Depuis aucun n’a été signé. Pour 2010 aucune signature d’accord n’est prévue à ce jour. La CFDT réaffirme la nécessité d’une augmentation significative des minima conventionnels pour l’année 2010.

Conventions collectives :

Trop d’entreprises connaissent des augmentations de salaires individuelles. Cette situation est anormale. Trop peu de salariés peuvent bénéficier d’une progression régulière de leurs salaires. Pire, certaines catégories complètes sont exclues
automatiquement des augmentations individuelles dans la mesure où elles ne sont plus au coeur des préoccupations des entreprises. La CFDT exige des augmentations collectives et régulières des salaires dans les entreprises.

Trop de salariés de la branche sont mal positionnés dans la grille de classification. Suite à cela, les employeurs ne rémunèrent pas à juste titre les salariés concernés.
La CFDT demande un réexamen dans les entreprises de la position des salariés dans la grille de classification.